Un voyage c’est source d’apprentissages (je ne dirais pas de sagesse, faut pas abuser !), de galères mais aussi de bonheurs. Et dans tous ces moments que j’ai vécu, dans toutes ces émotions, je sais que j’ai ramené quelques enseignements dans mon sac à dos. Parce que ces voyages m’ont permis entre autres à accepter un peu mieux celle que je suis, celle que j’étais et ils m’ont aidé à grandir (au moins un peu).

  • L’acceptation physique

giphy (10)

 

Être en voyage, c’est aussi se détacher peu à peu de ce à quoi l’on ressemble.

Parce que le maquillage ne tient pas sous 35° et 90% d’humidité, parce que se maquiller quand on va passer une journée à la plage ça ne sert pas à grand chose, parce que tu n’as pas la place d’avoir toute ta trousse à maquillage dans ton backpack (j’avoue j’ai un peu pleuré en préparant mon sac hein..), parce que le bronzage c’est quand même le maquillage le plus top qui soit. Alors doucement mais surement, j’ai appris à me voir sans mon maquillage habituel, sans mon trait d’eye liner qui était mon signe distinctif ou presque (aurait-il tenu sous la chaleur ? Je n’ai même pas fait le test ahaha), sans mes cheveux bien lissés et tout mes tocs en termes de beauté. Je n’ai d’ailleurs pas repris ces habitudes en revenant, parce que je m’accepte mieux. 

Et puis tu rencontres des types de beauté si différents, et tu remets en question ta propre idée de la beauté ainsi que de ta perception de toi-même. J’en avais déjà parlé ici, voyager m’a fait du bien sur le fait de « dealer avec ma face », avec mon corps et avec l’image que je peux renvoyer. Je me suis délesté du poids que le regard des autres pouvaient avoir sur moi. Je préfère ne pas rentrer dans les standards mais ne pas m’imposer de régimes, des restrictions ou que sais-je encore. Je suis mieux dans mon corps même si on est pas encore sur un amour pur, mais doucement on se rapproche d’une paix intérieure sur ce point. Alors le voyage m’a permis de faire un peu la paix avec moi-même et franchement, ça fait un bien fou.

 

  • L’estime de soi

giphy (11)

Savoir qui on est, ce que l’on souhaite dans la vie, ce à quoi on aspire et quelles sont nos valeurs, ce sont les éléments qui se mettent en place sur la route. Être en long voyage, c’est aussi prendre du temps pour soi, se poser les bonnes questions et apprendre sur soi.

Et puis on est fier, au moins un minimum de ce que l’on vient de faire, d’avoir réalisé un de nos rêves au lieu de juste le rêver. Et puis la fierté (je parle de la fierté bien placée !), ça aide à avancer, à avoir de nouveaux projets, et à se dire qu’on est capable d’avancer. Et ça, combiné à mon acceptation physique, m’a permis d’avancer sur mon estime de moi même.

 

  • Se mettre à nu

Au sens figuré bien sûr ! En voyage, on rencontre des gens et je me suis vite aperçue que les liens qu’on créait étaient vraiment plus fort et plus rapides. En quelques heures ou jours de voyage avec certaines personnes, j’ai eu l’impression d’avoir rencontré des amis que je connaissais déjà depuis longtemps. Une connexion spéciale se met en place, parce que les voyageurs sont souvent sur la même longueur d’ondes, et on se livre plus facilement (et on est souvent dans des galères ensemble aussi). Il m’est arrivé de raconter des choses très personnelles à des voyageurs que je connaissais à peine, alors que des amis de plusieurs années n’en savent toujours rien. On dis que c’est plus facile de se livrer à des inconnus parce qu’on se sentira moins jugé, il y a du vrai sans aucun doute.

J’avais l’impression de mieux rencontrer les gens, est-ce que c’était lié au fait que parfois je n’avais pas internet ? C’est fort probable. Quand je suis parti 2 jours sur un bateau sur la baie d’Halong, ou dans un van pendant 13h sur l’île de Java, on en vient vite à parler aux gens histoire de ne pas mourir tout de suite d’ennui.

Rencontrer des personnes d’horizons et de cultures si différents, ça permet aussi de mieux se connaitre, d’apprendre à se savoir quelles sont nos valeurs et voire même d’apprécier ce que l’on est ou ce que l’on a. D’être au contact de tant de personnes merveilleuses, ça a aussi nourrit mon âme devenant doucement mais surement une meilleure version de moi-même.

 

  • Se dépasser

giphy (12)

J’en ai déjà parlé mais le voyage, ça permet de vraiment se dépasser. Que ça soit en faisant sauter les barrières que tu as pour parler aux gens, ou quand tu te retrouves dans un lieu au confort spartiate, ou avec un défi physique que tu ne pensais jamais pouvoir réalisé… Le voyage est un concentré de moment où tu vas au delà de toi même.

Et avec le recul, quand je vois ce que j’ai accompli sans vraiment m’en rendre compte, je me dis que je suis peut-être plus forte et déterminée que je ne le pensais. Cette pensée va me suivre et me permettre de faire de nouveaux projets et de me sentir également plus confiante dans ma vie quotidienne. On dis merci qui ? Bah merci le voyage hein… 

Et toi, qu’est-ce que le voyage t’a appris ?

Publicités