Cette série, je n’en avais JAMAIS entendu parler. Jusqu’à ce que mon frère (qui déteste les séries soit dit en passant) me la conseille. Ni une ni deux, je me suis dit qu’il fallait que je me fasse mon propre avis. Alors j’ai commencé un dimanche soir, pour terminer la saison 1… 2 jours après (il n’y a que 10 épisodes, ne me juger pas…). Bref topo, la série met en avant les coulisses de la création des programmes télévisuels tels que le Bachelor.

Unreal-photo-1

Ça a l’air plat et sans grands intérêts dis comme ça, mais détrompez-vous. On s’attend à suivre des bimbos, sans cervelle qui croient encore trouver l’amour devant des caméras (alors qu’on sait tous que c’est faux, ou presque…) ainsi que des producteurs, qui veulent faire de l’audimat à tout prix (pour cette dernière partie, ce n’est pas totalement faux, mais plus compliqué encore).

Donc on suit Rachel Golberg, dans son travail au sein d’Everlasting, une télé réalité où des jeunes filles doivent conquérir un beau et riche prétendant (dans les grandes lignes hein parce que le prétendant ne cherche pas en premier lieu à trouver l’amour, je dis ça comme ça #nospoil). Elle suit les prétendantes, les « coach » pour qu’elles aillent le plus loin possible dans l’aventure. Mais l’objectif premier de Rachel ainsi que de la production est de faire de l’audimat, toujours dans le plus spectaculaire, le plus trash et le plus vendeur. Sans vous spoiler, on atteint les limites de la télé réalité mais aussi de la morale et de sa morale.

Au-delà du programme de divertissements, jusqu’où nous sommes prêts à aller pour être connu/ reconnu dans son travail ? Pour gagner de l’argent ? Pour évoluer professionnellement ? A quel niveau place-t-on le curseur de la morale dans son travail ? Jusqu’où peut-on mettre son intégrité de côté à des fins professionnelles ?

p12762016_b_v8_aa

Dans cette série, les femmes sont manipulées mais aussi manipulatices… 

 La co-créatrice de la série UnReal (donc dans la vraie vie, vous suivez toujours ?), Shapiro, a travaillé pendant 9 saisons sur The Bachelor aux Etats –unis et connais donc bien les rouages de ce genre d’émissions. Elle utilise donc ce média pour montrer les dérives mais aussi les limites de ces programmes. Cette dernière a mal vécu ce travail, en particulier pour des aspects féministes : « Ce fut comme demander à un militant végétarien de travailler dans un abattoir » a-t-elle déclarée. La production lui interdisait de quitter son emploi par une close spécifique. Elle a menacée de se suicider, mais rien n’y a fait, elle fut obligée de quitter son état pour laisser également son emploi. On peut donc se poser la question de la liberté dans ce genre d’émissions ou même ceux qui la conçoivent sont traités comme des marchandises.

Elle présente les candidats comme des victimes « Les gens qui réalisent ces émissions de télé-réalité sont très intelligents. La télé-réalité est un jeu d’échec auquel vous ne pouvez pas gagner » et cette série lui permet de montrer les ficelles mais aussi les dérives de ces programmes qui réunissent plusieurs millions de téléspectateurs dans le monde.

 

449418-unreal-la-bande-annonce-vf-de-la-serie-opengraph_1200-1

Je suis un peu tombée amoureuse de l’acteur qui joue le prétendant dans la saison 1 (Freddie Stroma), je l’avoue (l’accent British, tout ça…)

Au-delà de ça on se demande comment les filles ne voient pas les ficelles utilisées pour les liguer les unes contre les autres, pour prendre du pouvoir ou pour juste créer du spectaculaire. Certaines semblent jouer des règles, les utiliser pour se mettre en avant mais elles finissent toutes plus ou moins à être mangées par le système.

Pour moi, cette série est la possibilité de se poser la question de pourquoi ce genre d’émissions fonctionnent, comment peut-on recréer du drame dans un environnement clos et ce saison après saison.

En France, NRJ12 a diffusé la série, ironie ? ont-ils seulement regarder la série pour comprendre qu’il s’agissait d’une satire de ce genre d’émissions ?

Alors, ça vous a donné envie d’en savoir plus sur cette série ?

 

Publicités