Ce grand rendez-vous parisien dans un lieu qui me fascine à chaque fois que j’y met les pieds, le Grand Palais. L’événement en question se nomme Monumenta. On suit le guide ?

Mais c’est quoi Monumenta ?

C’est une exposition dans la nef du Grand Palais, qui se déroule tous les ans où presque (cette dernière avait été mise entre parenthèses suite à des problèmes de financements) et où un artiste a carte blanche pour remplir l’espace.

Il s’agit d’un de mes rendez-vous, avec la fiac, que je tente de ne pas louper depuis que j’ai un vrai attrait pour l’art.

Après Buren et sa folie colorée, Kapoor et son Leviatan, le couple russe Ilya et Emilia Kabakov et son musée vide, (roulement de tambours ) c’est au tour de Huang Yong Ping de prendre place au sein de ce monument avec l’installation nommée Empires pour ce cru 2016.

IMG_20160526_181947 (1)

On le voit le bicorne au milieu de toutes ces tours de conteneurs ? 

Des conteneurs, un bicorne et un squelette naviguent sous la voûte du Grand Palais. Critique de notre société avec les conteneurs qui évoquent la mondialisation par les biens qu’ils transportent. Critique de la recherche continuelle de pouvoir avec le bicorne de Napoléon. Critique de ces deux éléments avec le squelette qui reviennent sans cesse dans notre civilisation et qui pourraient la détruire.

26867203556_fffdc1ce8c_b

En conclusion : Monumenta est toujours une expérience, qui vous transporte dans un autre monde et qui se détache de toutes les autres expositions que l’on peut voir. C’est un concept unique dans un lieu magnifique. Les visiteurs semblent happer par la grandeur de l’installation. Ce n’est néanmoins pas mon installation préférée, et je pense être un peu passé à côté du sens que l’artiste à chercher à donner à son oeuvre… Mais rien que pour le lieu, cela vaut toujours le détour.

Monumenta est à découvrir jusqu’au 18 juin au Grand Palais.

 

Publicités